L'hopital, la charité et le Japon

14 octobre 2008

Pays d'amour, pays de haine

1 mois seulement depuis ma derniere update, vous pouvez vous considerer chanceux :)

Une question peut exister dans l'esprit de certains de mes lecteurs, surtout quand on sait le nombre de sites kikoo-lol, le Japon, c'est trop bon™ : pourquoi tant de haine ? Pourquoi tant d'acharnement ?

Je ne repondrais rien pour l'acharnement, mais pour ce qui est de la haine... est-ce vraiment de la haine ? Ou plutot, est-ce vraiment le Japon qui est la cible de ma mechancete sporadique ?

Parlons d'abord de ces nombreux blogs et sites sur le Japon, qui fleurissent comme de la mauvaise herbe dans tous les recoins d'internet. Tous ces sites qui expliquent a quel point le Japon est genial, un paradis, que l'herbe y est plus verte que chez la voisine, madame Park, et que partout ailleurs meme. Qui vantent les merites du dernier album de la derniere cruche surmaquillee, surphotoshoppee et sur-chirurgie esthetiquee. Qui parlent du costume du heros du manga X apres transformation. Bref, vous voyez de quel genre de sites je parle. Cet ensemble de sites cree une fausse image du Japon, ne lui montrant que ses "bons cotes", du point de vue de gens de toute facon bornes a leur seule opinion. Ces sites lobotomisent les gens, leur donne envie de vivre au Japon, de s'echapper de leur enfer quotidien pour venir se loger dans les bras grands ouverts de Dame Japon la genereuse.

Pour etre plus bref, ce qui m'enerve, c'est ces gens tellement passionnes par le Japon, qu'ils en oublient que ce n'est qu'un pays normal, avec ses qualites et ses defauts. Pour demontrer le niveau de leur passion, il faudrait la comparer a une histoire d'amour, qui est divisee en plusieurs phases : la premiere phase, ou on aime inconsiderement, ou toutes les qualites sont magnifiees et tous les defauts inexistants. La deuxieme phase est celle ou on commence a voir les defauts de l'autre, et qui mene a 2 alternatives : la separation ou la phase 3 : la phase ou on aime l'autre malgre ses defauts (bon je reduit l'amour a 3 phases simples, mais chacun sait que c'est plus dur que ca). Tout ca pour dire que la plupart des sites qu'on trouve sont de gens etant dans la 1ere phase, qui trouvent que Utada Hikaru est la meilleure chanteuse du monde et que Kitano merite un oscar (mourf). Sans parler des fans de manga ou de visual kei, parce que la on en finirait plus. Ces gens parlent d'un pays, avec tout ce que ca comporte comme complexite, sans le moindre recul.

J'essaye, simplement, a travers mon site, de dire que le Japon a quelques defauts, qu'il est loin d'etre parfait, qu'il faut eviter de se faire trop influencer.

Mais est-ce vraiment tout ? Les defauts du pays ne forment-ils en fait pas un simple regret, de ce que le Japon pourrait etre, d'un terrible potentiel gache ? Parce que s'il est clair que certains cotes du Japon me herissent les poils, il est egalement clair que j'aime ce foutu pays. Sinon, pourquoi y serais-je ?

Posté par Gojippo à 11:13 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


08 septembre 2008

Lexique internaute japonais

Non, je ne suis pas mort. Plus vivant que jamais meme. Mais il s'est passe pas mal de choses ces 5 derniers mois, je vous raconterai ca plus tard, si vous etes sages.

Amateur de tout ce qui est inutile, et donc totalement indispensable, je vais partager avec vous ce que je connais du langage internaute japonais, ce qui peut etre utile pour les amateurs de nikoniko douga (ニコニコ動画) ou de 2ch.

Petite presentation de nikoniko douga, un de mes sites actuels preferes : c'est le youtube japonais, qui a comme principale difference la possibilite d'ecrire des commentaires en direct de la video SUR la video, commentaires qui defilent donc de droite a gauche. Au debut, on se dit que c'est nul, qu'on ne voit rien, et on coupe les commentaires, mais certains posteurs sont des genies fous furieux qui vous donneront de bons fous rires. Un exemple parmi tant d'autres : sur des videos de GTA San Andreas, utilisation de sous-titres pour les radio tracks, en utilisant des mots japonais qui se rapprochent de la prononciation anglaise, parsemes de mots vulgaires ou etrangement appropries a la situation. On appelle ca Soramimi Hour (空耳アワー). Soramimi est une expression qu'on utilise quand on entend quelque chose qui n'a pas ete dite, ou quand on entend autre chose que ce qui a ete dit. Personnellement, je ne peux plus m'en passer. Seul defaut : niveau de japonais eleve exige, malheureusement.

Petit lexique donc, a completer au fur et a mesure.

w = warai (笑い) → lol. Peut se decliner en autant de w que necessaire. Exemple : wwwwwwwwwwwww
fuita (吹いた) → j'ai ri, ce qui a provoque l'ejection buccale (ou parfois nasale) de ce qu'il y avait dans ma bouche.
fuitara make (吹いたら負け) → Video qui provoque les spectateurs, en les mettant en defi de ne pas rire une seule fois en regardant la video. Defi impossible a tenir bien sur.
ktkr = kitakore (来たこれ) → expression usitee quand une chose attendue a enfin lieu.
ksk = kasoku (加速) → expression utilisee quand la vitesse de la video est augmentee
orz → designe un bonhomme qui est genoux a terre, souvent apres avoir ete decu, ou apres un coup dur. Sisi, regardez bien.
DQN = dokyun (ドキュン) → designe quelqu'un de stupide, sans manieres, souvent pour des petites frappes.
おめ (ome) = おめでとう (omedetou) → felicitations.
コメ (parfois 米) (kome) = コメント (komento) → commentaire
乙 (otsu) = お疲れ様 (otsukaresama) → merci d'avoir pris la peine de... Exemple : うぽつ (melange de up et 乙) = merci d'avoir uploade cette video
kwsk = 詳しく (kuwashiku) → plus de details, s'il vous plait.
wktk = ワクワクテカテカ (wakuwakutekateka) → designe qu'on attend quelque chose avec impatience.
(ry = 略 (ryaku) → resume, abbreviation
窓 (mado) → windows
林檎 (ringo) → apple ou mac
厨房 (chuubou) = 中坊 (pareil) → designe un collegien, ou plus generalement quelqu'un d'immature
おk (ok) → ok.
ようつべ (youtsube) → youtube
NGワード (NG word) → mot taboo
氏ね (shine) = 死ね → creve
ネ申 = 神 (kami) → dieu. Souvent utilise pour designer quelque chose de terriblement genial. Exemple : 神曲 (kami kyoku) chanson geniale
ググる (guguru) → Verbe. Chercher sur google.
ゆとり (yutori) → Vient du terme ゆとり教育 (yutori kyouiku), qui designe une periode au Japon ou on a cherche a alleger les cours scolaires, mais qui a mene a une baisse generale du niveau des eleves. Terme utilise pour designer des gens stupides, peu eduques, comme si ils venaient de cette periode.

Il y en a bien sur beaucoup d'autres, que j'ajouterai a la liste quand je m'en souviendrais, ou apres qu'on m'en ait propose.

18 avril 2008

Petite MAJ

Tout ca pour dire que j'ai mis mes liens a jour, avec 2 rajouts : le site de Clarence, et celui de Senbei (Your hero dies today), de tres bons blogs bien ecrits et joliment illustres. Vous avez les liens a droite.
Mise a jour de l'adresse de Gubi, qui indiquait sa vieille adresse free qui marche plus.

Mets-les dans tes favoris, tout de suite !

do_it_or_else1

Posté par Gojippo à 04:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 avril 2008

La science du bonheur

1838127186
"Je viens en paix"


Ou 幸福の科学(Kofuku no Kagaku). C'est le nom d'un institut religieux qui cherche a "promouvoir le bonheur dans tout le Japon". Autrement dit, une secte. Il y a une de leurs filliales pas loin de chez moi. Le nom du batiment m'avait interpelle, ainsi que le style architectural qui pechait avec celui des environs.

Apres quelques recherches (GIYF), il s'avere qu'ils ont reussi a s'eparpiller dans tout le Japon, comme des vikings fous a la recherche de Spam.

Merci a Romain au passage pour la video.

Le bonheur est une veritable institution au Japon. Deja, en face de la ou j'habitais avant, il y avait une autre secte (生長の家 Seichou no Ie, maison de la croissance). Tous les samedis matin, vers 9h, alors que je voulais tranquillement recuperer de ma (dure) semaine de travail, des voix s'elevaient en choeur :

"嬉しい、楽しい、 ははははは!” (Quel bonheur, c'est le pied HAHAHAHA)

Au fur et a mesure, les rires prenaient des tonalites de psychopathes.


joker

"Trop Ureshii je suis"

Mais qui  sont donc les fous qui peuvent bien entrer  dans ce temple de la debauche ? Et bien, en ayant pu croiser des adeptes apres leur culte, je me suis rendu compte que ce n'etaient que des petits vieux qui avaient l'air tout ce qu'il y a de plus normal. Ils sortaient du luxueux lieu de priere frais et garnis, comme quelqu'un qui reussit enfin a aller aux selles apres plusieurs jours de constipation douloureuse.

Je ne pense pas qu'ils se livrent a des partouzes raeliennes (ou plutot, je prefere ne pas y croire pour ma sante mentale), mais qu'ils avaient un bon besoin de se decharger.

Dans tous les cas, je pense que ca illustre bien un certain malaise de la population japonaise. Des la naissance, ils suivent le chemin qu'on leur a trace, que ca leur plaise ou non. Ils n'ont meme pas le temps de se remettre en question. しょうがない (sho ga nai) comme ils disent.
Ils cherchent un but a leur existence, comme tout le monde je pense, mais la ca cree un marche bien plus juteux qu'en Europe, les vieux etant riches.

Le fait qu'ils se remettent a des sectes qui mettent en gros "Science du bonheur" comme nom n'est pas anodin. Ce n'est que mon hypothese, mais je pense que le bonheur comme but ultime ne fait pas partie de leur facon de penser. Pas de promesse de paradis comme dans nos religions (le bouddhisme, ca compte pas, vu qu'ils s'en foutent). Ca doit jouer.

Il est amusant aussi de regarder les sections "developpement personnel" de leurs libraires. Si les americains concilent la recherche de l'efficacite et celle du bonheur et que les francais recherchent surtout comment etre bien dans leur peau, les japonais eux c'est l'efficacite a tout prix. "Comment lire 3 fois plus vite", "Comment bien gerer son temps", "Comment etre plus efficace dans la vie en mangeant XXX". Que des bestsellers qui se vendent par camions. La recherche du succes effacerait-elle celle du bonheur ?


train_to_succeed

"Ouais! Sortez le Champomy!"

Posté par Gojippo à 10:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 avril 2008

Je craque

Ou plutot, j'ai craque. Apres de nombreuses hesitations, je suis finalement passe au cote obscur de la force.


darkside

"Mais j'avais une bonne raison de craquer."



Marre de toujours manger des plats qui ressemblaient a ca :

070314_1

Plat japonais "plus-typique-tu-meurs"


Alors que, par considerations financieres, je m'empechais de m'acheter ca :

1_apple

"Ceci n'est pas un I-Phone"


ou ca :

shi_cheesefull_2002

"En un mot : bave"


Un homme tres malin a dit un jour :

"On ne se rend compte de l'importance de quelque chose que quand elle n'est plus la".

Phrase reprise jusqu'a l'usure, pour toutes les histoires tristes du quotidien, et que l'on peut remplacer aisement par une autre phrase choc :

"Pas de bras, pas de chocolat."

Pas_de_bras___pas_de_chocolat

Toujours aussi desopilant, ce Thierry Lhermitte.


J'ai donc craque, messieurs-dames, et ce craquage m'a rendu surpuissant, il m'a libere de mes chaines abyssales.

A quoi bon vivre, si on n'a pas de quoi profiter de la vie.

Les mots "fruits" et "fromage" etaient devenus inexistants ou presque, exceptions faites de quelques detours sur les cases "bananes" ou "process cheese". (Explication du process cheese pour nos amis francais, qui ont une variete de fromages qu'ils n'utilisent que trop peu : on melange du fromage de mauvaise qualite, avec des restes de produits laitiers, des emulsifiants, du sel -beaucoup meme-, des colorants et PAF, ca fait non pas des chocapics mais du bon process cheese moisi, sans gout et sans interet a part une conversation plus longue que votre propre vie).

Il faut dire que les fruits vendus plus de 100 yen l'unite et les fromages qui reviennent a plus de 200 yen les 100g ont vite fait de couper l'appetit, surtout quand on se rend compte de tout ce qu'on peut preparer avec a peu pres 100 yen (genre le plat typique presente plus haut).

Et oui, pour peu qu'on cuisine, une pomme peut couter plus cher qu'un repas. Tout de suite, ca bouleverse nos valeurs monetaires, et on s'attend alors a ce que tout soit au meme niveau. Ce qui n'est malheureusement pas le cas. On se retrouve donc a faire le radin pour quelques yen, et a preferer manger tous les jours un repas copie-carbone de celui de la veille, sans veritable gout (surtout apres des jours a la suite des memes plats). Et puis, on craque, on finit par aller manger dehors, des trucs bien plus chers, mais sans grand depaysement. Alors qu'au lieu de ca, on aurait pu des le debut se permettre de rajouter quelques plats goutus, qui nous aurait evite tant de frustrations.

Donc, comme le disait Chichi en 1995, et mon conseil a tous mes compatriotes expatries :

"Mangez des pommes".
(toute ma reconnaissance a qui me retrouve l'affiche, parce que google images ne m'a rien donne)

Posté par Gojippo à 07:52 - Commentaires [4] - Permalien [#]


27 février 2008

Le complexe du "Jouzu desu ne"

Ce n'est pas la faineantise ni la procrastination qui me font mettre a jour mon blog tous les 32 du mois, mais un bon manque de spontaneite, surtout ces derniers temps. J'ai quelques bons sujets, que je coucherai sur le clavier quand j'en aurai envie.

Pour me pardonner, je vais vous faire part d'une de mes petites reflexions recentes, concernant l'etranger au Japon.

"Tous les japonais vous diront "nihongo ga jouzu desu ne" (vous parlez bien le japonais), meme quand vous ne leur direz que bonjour. Mais cela ne voudra pas dire que vous parlez bien. Mefiez-vous de cette phrase."
Ces quelques mots, c'est monsieur Butel, un de mes nombreux profs a l'INALCO, qui les a prononces quand j'etais encore une jeune pousse de premiere annee. N'ayant encore jamais ete au Japon a ce moment de ma vie, je ne comprenais pas vraiment ce qu'il voulait dire. Se voir dire que l'on parle bien, n'est-ce pas un bienheureux compliment ? Maintenant, je pense comprendre un peu mieux ce que monsieur Butel voulait dire.

"Nihongo ga jouzu desu ne"
syougaxtukou_jouzu_b
Cette phrase, j'ai du l'entendre des milliers de fois depuis que je suis arrive a Tokyo. Elle fait presque office de salutations quand on rencontre quelqu'un pour la premiere fois. Elle en deviendrait anodine, perdant son sens, si elle ne jouait pas un autre role. Mais j'expliquerai ca plus bas.

Parlons de moi maintenant. Et de mon rapport a cette phrase. La premiere fois que je suis alle au Japon, mon DULCO (deug de japonais) fraichement grapille, je me debatais pour parler et expliquer des choses pas forcement compliquees. Je n'arrivais pas a suivre les discussions. Je m'etais retrouve dans des gares perdues, ne comprenant pas toujours les indications ferroviaires. J'etais a la ramasse. La famille d'accueil qui m'a logee etait tres gentille, elle m'a presentee a des tas de personnes, qui m'ont chacunes invitees chez elles, ou fait decouvrir quelques coins recules magnifiques du Japon. A chaque fois, "Nihongo ga jouzu desu ne" venait me chatouiller agreablement les oreilles. J'etais content. J'avais des etoiles dans les yeux.

Puis vint, mon deuxieme depart pour le Japon, apres la license. Je pars avec un petit niveau de japonais, aiguise par mes contacts avec les etudiants d'echange et mes techniques d'apprentissage secretes. La encore, toujours la meme chanson. "Nihongo ga jouzu desu ne". Ces mots ne me font rien, et je ne sais plus trop quoi y repondre. Un simple merci suffira.

Ce deuxieme sejour est bien plus long que le premier. Pour preuve, j'y suis encore. Adapte a la vie japonaise, la vraie (et pas celle qu'idealisent les touristes qui ne sont la que pour quelques semaines), au travail de bureau qui implique l'usage du redoutable Keigo (japonais poli) et aux japonais eux-memes, la terrible phrase commence a avoir un autre sens.

Et c'est la qu'on revient au role de cette phrase. Mais juste avant cela, une petite question simple : par quoi commencent la plupart des amities (si ce n'est toutes) ? Reponse : par un point commun. La plupart de mes amis sont soit amateurs du Japon, soit de la meme musique que moi, soit de toute autre chose que j'apprecie aussi. Revenons a notre phrase/tapis/deco. Que met donc en valeur cette petite phrase ? Outre votre incroyable talent en japonais, elle met le doigt sur une chose tellement evidente qu'on ne s'en rend pas forcement compte : "Moi japonais, toi etranger". Mais c'est bien sur ! Ce qui fait que la plupart des relations au Japon ne commencent pas par une similitude, mais par une difference !

"Tu ne seras jamais japonais et donc jamais a mon niveau"
photo11

"Tous les pays (sauf le Japon) vont couler sous les flots", parodie du film 日本沈没 (Le japon coule sous les flots)

L'etranger sera toujours un etre a part pour le japonais moyen. Je ne parle pas de ceux qui ont la chance de cotoyer bon nombre d'etrangers, mais du japonais que l'on voit a tous les coins de rue, et qui s'appelle presque toujours Tanaka. Si par malheur un etranger entrait dans la vie d'un de ces japonais lambdas, il deviendra alors un objet fabuleux qui agreera les soirees mondaines de ce dernier, se vantant d'avoir un ami etranger. Et tous ses amis de dire en choeur : "ii na" (quelle chance) ! L'etranger deviendra alors sources de blagues sur son inaptitude a s'habituer au Japon, ou au contraire sur son aptitude a s'y habituer, ce qui le rendra tout de suite cool mais bizarre, non naturel.
Pour reprendre monsieur Butel : "Quand votre entourage japonais ne vous dira plus 'la phrase', c'est qu'il vous aura accepte". Et il avait bien raison. Je me rends compte que la plupart de mes meilleurs amis japonais ont ce point commun de ne m'avoir jamais dit ces mots horribles. D'un autre cote, ca permet de faire le tri tres rapidement.
Dernier point : je n'accepte cette phrase que dans un cas precis. Quand celui qui l'a prononce a un autre point commun avec moi. Une seule similitude peut effacer toutes les differences.

Sur ces derniers mots love and peace, je vous laisse, cher public.

Posté par Gojippo à 07:42 - Commentaires [10] - Permalien [#]

23 janvier 2008

Les types de star TV au Japon

(Première tentative d'écriture de message avec un clavier Dvorak)

Pour ces fêtes de Noël, n'ayant pas eu d'ordi sous la main, j'ai fait quelque chose que je ne fais normalement jamais : j'ai allumé la télévision. Et bien qu'il y eut quelques trucs sympas comme le spécial de Downtown, je dois dire que le reste a un niveau terriblement bas.  Pas seulement a cause des émissions elles-mêmes, mais aussi a cause des présentateurs et des invités en carton.

Les présentateurs centenaires

Encore plus immortels qu'en France, on retrouve les mêmes présentateurs de toujours, chaque année. Entre Tamori, Kitano, Downtown et cie, pas vraiment de quoi se sentir dépaysés. PPDA n'a qu'a bien se tenir.
___

Les présentateurs multi-fonctions

Ou comment le talent n'a plus aucun sens quand on parle du monde télévisuel. Foule d'émissions japonaises sont présentées par de véritables couteaux-suisses vivants, des acteurs/chanteurs/danseurs/maques qui touchent a tout, mais sans être bon a quoi que ce soit. Les plus connus sont les SMAP, qui usurpent leur talent avec leurs belles gueules.
smap_5

Les stars éphémères

Vous vous souvenez peut-être de Razor Ramon, alias Hard Gay, qui a eu son heure de gloire pendant environ 1 mois et demi a parodier les homosexuels et a emmerder le monde a hurler Foooooo a tout va. Et bien chaque année apporte son lot de stars périodiques, qui nous proposent leur "neta", leurs blagues bien a eux, bien drôles au début, et c'est tout. Citons cette année Yanagihara, "la petite grosse", avec son imitation de la lycéenne de base ou Kojima Yoshio, un gars en slip qui fait une danse bizarre.
kojima

Les bouches-trous

Quand les chaînes télé n'ont pas les moyens de faire appel aux sus-cités, elles nous sortent de nul part des petits jeunes frileux et plein de bonne volonté, souvent une fille et un gars. On les voit surtout apparaitre dans les émissions type téléachat ou en début d'après-midi.

Les idoles

n.f. Désigne une catégorie de filles choisies plus pour leurs qualités physiques qu'intellectuelles. Sert a glaner de l'audimat et a faire le top des vidéos vues sur Youtube. Souvent présentes en format calendrier chez les camioneurs et en fichier image chez les élèves de l'inalco.
idol

Posté par Gojippo à 08:52 - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 janvier 2008

Rions avec les mots-cle de google !

Les recherches google, une source de joie infinie et intarissable. Pour toi, public, j'ai selectionne mes meilleures recherches du moment, avec des petits commentaires cadeaux en plus.

  • "Site de cul japonais"

Je conseille le classique http://www.sitedeculjaponais.com le meilleur du genre.

  • "voir video hopital des enfants gratuit"

Offre exceptionnelle : un enfant offert pour chaque video visionnee. Un enfant en bonus pour la 10eme video. C'est Bibi qui regale.

  • "adresse de les soeur de la charite"

Toi aussi, tu es un fan de le chat lessive et de sa grammaire diabolique !

  • "l'hopital le chariter et le japon"

... et un petit dico pour l'orthographe.

  • "images de gens a l'hopital"

Nous aussi, moquons-nous des malades !

  • "CULS JAPONAISES 20 ANS"

Il n'aurait jamais trouve de resultats en ecrivant en minuscule, le pauvre. Va voir le site plus haut pour trouver tes CULS DE JAPONAISES.

  • "anniversaire + japonais"

= catastrophe, comme tout un chacun sait.

  • "pornographie 50:60 ans"

Desole, moi c'est seulement les 80 ans et plus.

  • "croc le crocodil arrache"

Ma retine, oui.

  • "yuma asami biographie"

Je te conseille son livre : "Mon cul, ma vie"

  • "LA STILYSTE FILM CUL"

Caps Lock + Dyslexie = :/

  • "prix reprise PS3"

Pas assez cher, mon fils.

  • "japonaises fortes poitrines"

Et blondes de preference.

  • "Film de cul horreur japonais"

Aaaaah, quelle horreur tous ces poils !

  • "Premieres ecole du cul"

Encore un qui veut devenir eleve pour baiser gratuit. Le test d'admission a lieu comme d'habitude, a l'entree est du bois de Boulogne. Contactez Robert pour plus de renseignements.

Posté par Gojippo à 10:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 décembre 2007

Bonnes fetes a tous

Coucou les amis !
Aujourd'hui, dernier jour de boulot de l'annee, avant des vacances d'hiver bien meritees.
Notre ordi ayant eu une crevaison (disque dur mort), juste pendant les periodes de fete, on le recuperera vers le 10 janvier. Et donc, comme je n'aurai plus d'acces a internet, pas d'updates jusqu'au retour au boulot.
Remerciements aux entreprises japonaises vendant des pc tout fait, avec windows pre-installe, mais SANS le cd de windows, ni de cd contenant les drivers pour le materiel installe. J'ai eu beau formater et reinstaller, sans driver de la carte ethernet, pas moyen de me connecter au net. Donc -> reparation. 'cule va !

Remerciements aussi a toutes les personnes qui lisent mon blog, a ceux qui me laissent souvent leur commentaire, a ma famille pour m'avoir donne naissance et supporte pendant des annees, a tous mes amis que je salue bien, a Nicolas Sarkozy pour etre devenu le premier president d'origine nainique, au pape pour sa resemblance avec l'empereur Palpatine, a mon coiffeur japonais qui me fait ressembler a un super guerrier, aux personnes portant des crocs et m'ayant procure beaucoup de fou-rires, aux membres de la secte du voisinage qui petent les plombs tous les samedis matin, au pere de ma copine avec sa legendaire veste en cuir, a sa mere qui porte des killers chaussettes en toute occasion, a son frere qui me fait penser a Droopy et bien sur a elle-meme pour tout l'amour qu'elle me porte.

Bonne annee donc, et a 2008 pour de nouvelles aventures !

Posté par Gojippo à 08:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 décembre 2007

Mac-Chat

Ah, le macdo, cette fameuse chaine de restauration rapide (mieux vaut le dire en beau francais que de le massacrer en anglais avec une prononciation de gaulois). Un succes explique par un modele de communication irreprochable qui vise les jeunes avec leurs magnifiques jouets made in china et leurs places de jeu pour enfants attardes. Un tas de scandales que tout le monde oublie trop vite (comme pour certains hommes politiques, ce qui explique notre president actuel d'ailleurs). De la nourriture d'une qualite telle qu'un mourrant n'en voudrait pas.
Et bien, ce cher Ronald, que rien n'arrete, a decide d'innover, en placant dans les macdos du pays entier des bornes de chat. Wouah ca fait jeune, trop hype'n'cool ! De magnifiques bornes de chat televise, finances par une generation d'obese sans discernement, qui decederont d'ici 2-3 decennies d'un bon cancer ou qui auront droit au confort d'un bon diabete. Mais je m'egare.

mcchat



Remarquez la magnifique mise en valeur de ce nouveau systeme sur le site aphrodisiaque de la marque au clown ! Remarquez comme ils n'osent pas mettre de photo du machin pour pas se couvrir de ridicule sur la qualite pourrie de la video ! Remarquez comme les gens sur les images ont l'air heureux de parler grace a ce nouveau systeme revolutionnaire ! Remarquez comment ils sont fiers d'afficher que ce service ne coute absolument rien (a part bien sur une consommation quand meme, les gens n'etant pas si mal eduques, 'ce pas ?) ! Remarquez aussi comment je conclue mon article sans faire de chute ni de conclusion !

Posté par Gojippo à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]