10 avril 2008

La science du bonheur

1838127186
"Je viens en paix"


Ou 幸福の科学(Kofuku no Kagaku). C'est le nom d'un institut religieux qui cherche a "promouvoir le bonheur dans tout le Japon". Autrement dit, une secte. Il y a une de leurs filliales pas loin de chez moi. Le nom du batiment m'avait interpelle, ainsi que le style architectural qui pechait avec celui des environs.

Apres quelques recherches (GIYF), il s'avere qu'ils ont reussi a s'eparpiller dans tout le Japon, comme des vikings fous a la recherche de Spam.

Merci a Romain au passage pour la video.

Le bonheur est une veritable institution au Japon. Deja, en face de la ou j'habitais avant, il y avait une autre secte (生長の家 Seichou no Ie, maison de la croissance). Tous les samedis matin, vers 9h, alors que je voulais tranquillement recuperer de ma (dure) semaine de travail, des voix s'elevaient en choeur :

"嬉しい、楽しい、 ははははは!” (Quel bonheur, c'est le pied HAHAHAHA)

Au fur et a mesure, les rires prenaient des tonalites de psychopathes.


joker

"Trop Ureshii je suis"

Mais qui  sont donc les fous qui peuvent bien entrer  dans ce temple de la debauche ? Et bien, en ayant pu croiser des adeptes apres leur culte, je me suis rendu compte que ce n'etaient que des petits vieux qui avaient l'air tout ce qu'il y a de plus normal. Ils sortaient du luxueux lieu de priere frais et garnis, comme quelqu'un qui reussit enfin a aller aux selles apres plusieurs jours de constipation douloureuse.

Je ne pense pas qu'ils se livrent a des partouzes raeliennes (ou plutot, je prefere ne pas y croire pour ma sante mentale), mais qu'ils avaient un bon besoin de se decharger.

Dans tous les cas, je pense que ca illustre bien un certain malaise de la population japonaise. Des la naissance, ils suivent le chemin qu'on leur a trace, que ca leur plaise ou non. Ils n'ont meme pas le temps de se remettre en question. しょうがない (sho ga nai) comme ils disent.
Ils cherchent un but a leur existence, comme tout le monde je pense, mais la ca cree un marche bien plus juteux qu'en Europe, les vieux etant riches.

Le fait qu'ils se remettent a des sectes qui mettent en gros "Science du bonheur" comme nom n'est pas anodin. Ce n'est que mon hypothese, mais je pense que le bonheur comme but ultime ne fait pas partie de leur facon de penser. Pas de promesse de paradis comme dans nos religions (le bouddhisme, ca compte pas, vu qu'ils s'en foutent). Ca doit jouer.

Il est amusant aussi de regarder les sections "developpement personnel" de leurs libraires. Si les americains concilent la recherche de l'efficacite et celle du bonheur et que les francais recherchent surtout comment etre bien dans leur peau, les japonais eux c'est l'efficacite a tout prix. "Comment lire 3 fois plus vite", "Comment bien gerer son temps", "Comment etre plus efficace dans la vie en mangeant XXX". Que des bestsellers qui se vendent par camions. La recherche du succes effacerait-elle celle du bonheur ?


train_to_succeed

"Ouais! Sortez le Champomy!"

Posté par Gojippo à 10:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La science du bonheur

    La secte de Kawashima

    Mais tu ne savais pas que tu vivais déjà au Paradis ? Le Japon étant par essence le pays du bonheur céleste (euh, j'ai des doutes, d'un coup !).

    Bon, plus sérieusement, il est fréquent de rencontrer des japonais qui passé un certain cap (la maturité, la puberté, la trentaine, etc) se cherchent "un sens" à leur vie. L'occasion pour certains de leur vendre une philosophie "dianétique" de la vie. La grande lessive du cerveau international a cours dans tous les pays. Alors qu'ils se déchargent en riant, qu'ils prêchent la fin des temps ou souhaitent te pomper l'énergie vitale sexuelle comme chez l'ami Raël, peu nous en chaut non ?

    Allez hop, je retourne jouer à ma DS, y'a le docteur Kawashima qui dit que j'ai un cerveau de 77 ans !

    Clarence, embrigadé de force...

    Posté par Clarence, 11 avril 2008 à 14:08 | | Répondre
Nouveau commentaire